La démarche

TEXTE A ECRIRE ET A REMPLACER

Les Quartiers en Transitions sont des espaces de transformation investis communément par les citoyens du quartier (habitants, travailleurs, visiteurs), des collectivités territoriales et des acteurs économiques et associatifs locaux. Les transitions enclenchées redessinent le quartier en un espace où s’exprime une diversité de modes de vie désirables, neutres en carbone, et plus généralement écologiquement viables.

La démarche Quartiers en Transitions consiste à identifier, fédérer des acteurs souhaitant s’impliquer dans ces Transitions et faciliter leur mise en dialogue. Tous les acteurs d’un Quartier en Transitions dialoguent et agissent au travers d’une méthode de transformation du quartier définie conjointement par les citoyens et par des chercheurs. Des retours d’expériences nourrissent en permanence ces travaux de recherche permettant une amélioration continue de la méthode de transformation.

COMPTABILITÉ CARBONE

La comptabilité carbone du quartier est représentée par la comptabilité carbone de ses usagers groupés par profils d'usages. Les stratégies de réduction peuvent être adaptées à un ou plusieurs profils. Lles usagers regroupent les habitants, les travailleurs mais également les touristes. Nous adoptons le parti pris de ne pas avoir une comptabilité précise de la structure quartier : notre but est de rendre la comptabilité carbone operationnelle pour la transformation collective des modes de vie.

PROFIL D’USAGE

Le quartier regroupe le plus souvent une pluralité de modes de vie, Chaque mode de vie s'exprimant différemment en fonction de l'espace, des structures et des autres modes de vie qui cohabitent. caractériser le quartier à partir de valeurs agrégées revient à nier la pluralité de modes de vie que le quartier héberge. 

Nous rejetons les approches individuelles en raison de leur complexité et de défaut de représentativité (données extrêmes, profil rare) 

L'unité sociale qui nous intéresse est ainsi le profil d'usages. les profils d'usages sont des modes de vie archétypaux définis par un ensemble cohérent d'usages carbonés. Une telle échelle permet une interprétation fine en termes de diagnostic

ENGAGEMENT CITOYEN

L'engagement citoyen constitue la clé pour une transition collective vers des modes de vies décarbonés. Pour ce faire, la méthodologie implique les citoyens dans la collecte de données sensibles et chiffrées à toutes les étapes de la méthodologie. L'objectif est de recontextualiser socioéconomiquement les consommations du territoire et susciter l'investissement vers l'objectif bas carbone.

GOUVERNANCE MIXTE

Le quartier s'illustre comme une échelle d'appropriation de la ville par ses usagers. il est alors constitué tant par ses infrastructures que les flux et les usages qui le traversent. intervenir au niveau du quartier nécessite donc une gouvernance descendante (mairie, quartier, riverains, citoyen) et ascendante (citoyen, riverains, quartier, mairie).

MODES DE VIE

Seules, les innovations techniques ne permettent pas de réductions significatives des émissions carbone. S'intéresser aux modes de vie des usagers permet de prendre en compte l’existant et adapter les réponses aux spécificités du quartier et des usages qui le façonnent.